La Nuit d’Antigone – Écritures Contemporaines en Méditerranée

Depuis plusieurs années, le projet  Sublimes portes  s’est donné pour tâche de mettre en relation les artistes émergents des villes de la Méditerranée. Il a notamment fait naître l’ensemble Forabandit, rencontre entre Marseille et Istanbul, entre l’héritage contemporain des troubadours, avec Sam Karpienia, et l’héritage anatolien des asik avec Ulas Özdemir, qui a donné deux très beaux disques et de très nombreux concerts… Il y a eu ensuite le projet des ‘Ports invisibles’ entre l’artiste marseillais Patrick Laffont et le compositeur stambouliote Erdem Helvacioglu, un projet qui toujours vivant autour des sons des deux villes ports, Marseille et Istanbul.

Avec ce nouveau projet, La Nuit d’Antigone, Sublimes portes  se propose de mettre en relations les villes de Marseille, Berlin, Le Caire, Paris, Tunis et Istanbul autour de l‘art au féminin.

Composition et création originale avec :

  • Sylvie Paz, chant
  • Perrine Mansuy, piano
  • Naissam Jalal, flûte
  • Ipek Ipekçioglu, sound design
  • Anne-Laure Bourget, percussion
  • Direction Artistique, Nil Deniz

Comment résister aux crises du siècle?

Nous sommes témoins aujourd’hui d’un grand changement dans les sociétés au Nord comme au Sud de la Méditerranée. Les revendications d’une grande partie de la population et surtout des femmes se font de plus en plus entendre. Que ce soit la lutte contre les expulsions immobilières en Espagne ou le combat de femmes contre le harcèlement sexuel en Egypte ; les femmes ont besoin de se fédérer, de se soutenir et de mieux faire entendre leur parole, leur voix libre. Ce sont notamment elles qui étaient au premier rang quand il s’est agi de contester les pouvoirs autoritaires en Tunisie ou en Egypte.

A côté des formes classiques d’écriture, nous découvrons aujourd’hui une forme de résistance des femmes à travers le web et le numérique. Elles sont poétesses ou blogueuses, artistes et activistes à la fois, et elles partagent leur quotidien, leur création et leur réflexion avec beaucoup de talent et de fraîcheur, en Espagne, en Tunisie ou en Turquie autour des événements actuels… La Nuit d’Antigone croise les écritures des poétesses et des blogueuses, qui seront publiées dans un petit livre/CD. Ce spectacle est une histoire de la résistance de ces femmes qui s’exprime à travers la poésie ou le blog.

La Nuit d’Antigone se nourrit des histoires de ces femmes ainsi que des rencontres entre des artistes femmes de différentes villes et nourries de parcours musicaux différents. Elles ont en commun un profond amour pour la poésie et les « écritures sauvages » ; un amour qui leur donne un véritable élan et le désir de créer des formes et des esthétiques nouvelles. A ce stade, les textes proviennent des poétesses/blogueuses connues – mais rarement traduites en français jusqu’ici – en Egypte, Espagne, Tunisie, Bosnie, Syrie ou Turquie…

La Nuit d’Antigone se propose de faire découvrir ces écritures contemporaines autour du bassin méditerranéen. Ce sont pour nous des « lucioles » qui éclairent notre époque, qui éclairent la nuit malgré l’obscurantisme et l’oppression. Il s’agit d’un projet qui a pour vocation de relier des femmes artistes et présenter leurs créations dans d’autres cités de la Méditerranée et d’Europe.

Quatre artistes/compositrices sont la voix de ces nouvelles écritures contemporaines qu’elles mettent en musique, à partir de leurs relations entre Marseille, Istanbul, Berlin, Damas et Paris. Sylvie Paz au chant, Perrine Mansuy au piano, Naissam Jalal à la flûte et la DJ Ipek Ipekçioglu. Le plasticien et vidéaste marseillais Patrick Laffont crée une forme visuelle inédite mettant en valeur les écrits des blogueuses et des poétesses.

lanuit1

lanuit2

La rencontre entre ces quatre artistes fonde une relation artistique nouvelle et dessine un autre territoire pour la création musicale contemporaine. La Méditerranée vagabonde et ce projet permet de tisser des liens qui n’existaient pas entre ces artistes. Trois résidences ont été déjà réalisées dans le club de jazz marseillais U.Percut. Dans cette phase de création l’ensemble a pu présenter un petit concert de trois morceaux qui a laissé d’ores et déjà entendre la beauté de ces textes de résistance et leur mise en musique avec force et créativité. Le public a pu sentir la joie des musiciennes de créer et de jouer ensemble, les résidences artistiques étant des moments de vrais échanges et rencontres à la fois musicales et humaines. Avec La Nuit d’Antigone, le projet Sublimes portes fait naître un nouveau grand projet artistique et musical.

Nil Deniz

Directrice artistique

  

Calendrier 2014 / 2015
 

  • 13, 14, 15 juin        Finalisation et création de la résidence à l’U.Percut, Marseille
  • 12 septembre        Première à la Villa de la Méditerranée, Marseille
  • 27 septembre        Fête du Livre, Toulon

Telecharger le dossier de La Nuit d’Antigone